LE FESTIVAL: 20, 21 & 22 NOV 2017

À travers sa thématique 2017, AWF réuni les gens d’affaires, les donneurs d’ordre institutionnels, les concepteurs de solution digitales et les entrepreneurs autour des points suivants :

L’occasion de découvrir la CRÉATIVITÉ numérique à l’africaine, à travers ses acteurs influents et les industries qu’elle révolutionne.
Une question se pose : Quel est l’impact économique de la créativité dans l’industrie numérique africaine?

Plein feu sur l’INNOVATION en terme d’outils ou de pratiques
Mais quelles sont les tendances et enjeux commerciaux de l’innovation en Afrique.
Quelle différence avec le reste du monde?

3 jours inspirants pour découvrir les success story ENTREPRENEURIALES du digital africain et les secteurs porteurs d’opportunités
Question : Comment favoriser l’accès au financement, la culture entrepreneuriale et la formation?

LES ACTIVITÉS

AWF EN 3D

Durant 3 jours, AWF réunit les principaux acteurs de l’écosystème
numérique d’Afrique francophone et d’ailleurs. L’occasion de se
rendre visible, se former, découvrir les tendances du marché et
développer ses affaires.

Les participants aux différents programmes, tels que les
« Missions commerciales », bénéficient d’opportunités de
développement d’affaires, de veille stratégique et de recrutement.

Tout au long de l’année, AWF anime des activités de formation,
d’information et de promotion du numérique en Afrique, en
collaboration avec les écosystèmes locaux et internationaux.

AWF 2017 : le RDV B2B du digital Africain

Les participants aux différents programmes, tels que les
« Missions commerciales », bénéficient d’opportunités de
développement d’affaires, de veille stratégique et de recrutement.

L’édition 2016 En Chiffres

Visiteurs
7000
Pays
19
Intervenants
47
Exposants
25
APPEL A CONTRIBUTION

Fort de son statut de référence continentale, l’AWF est présent à travers le monde à l’occasion d’événements d’envergure tels que Hacking Paris 2016 (France), Algeria 2.0 (Algérie), International Summit for Smart Cities (Maroc), ou Expo Africa Web Festival (Canada).

En tant que moteur de l’Afrique 3.0, AWF bénéficie tout naturellement d’une importante couverture médiatique internationale.

Chronique

Une Silicon Valley de l’intelligence artificielle?

La fiche de Montréal comme ville internationale de la science et de la créativité impressionne. Dans le journal Le Devoir, un article du journaliste Stéphane Baillargeon raconte que la métropole du Québec est devenue l’une des capitales mondiales dans le domaine de l’intelligence artificielle. 100 millions de dollars seront investis par le gouvernement pour soutenir la création d’une grappe de recherche qui fera de la vallée du Saint-Laurent la Silicon Valley dans cette dimension de la technoscience.

Si j’ajoute le fait que Montréal vient d’être désignée meilleure ville universitaire au monde par l’organisation QS Best Student Cities, je dirais que l’Afrique francophone a plus d’intérêt que jamais à créer des ponts solides avec ma ville d’adoption.

(Mariam SY DIAWARA et Yvan ASSELIN).

  • Bruno Nabagné Koné, Ministre

    Il y a vraiment un foisonnement de jeunes, un foisonnement de créativité et surtout un foisonnement de projets innovants

  • Didier Drogba

    Je suis honoré d'avoir été invité par les organisateurs du Africa Web Festival (2015) à participer a cette cérémonie de clôture

  • Affoussiata Bamba-Lamine, Ministre

    Ce festival se veut être un marché, un catalyseur, une plate-forme d’échanges de connaissances et de stimulation de l’innovation

  • Bruno Guglielminetti

    Il faut venir en Afrique pour se faire rappeler ce que Graham Bell a dit... #awf2015

  • Carlos Moreno

    Merci a Mme Diawara pour la belle organisation

  • Alfred Dan Moussa

    l'objectif est de mettre la jeunesse en confiance... le numérique c'est la jeunesse, la jeunesse c'est le numérique!

  • Jonathan Hamel, CEO GEN-TRIX

    50 jeunes développent un "Uber" africain en 48h

VENIR À ABIDJAN

La cuisine ivoirienne est l’une des plus variées d’Afrique de l’Ouest. Les Ivoiriens sont de fins gourmets. Il y a de fortes chances pour que l’on vous serve du poulet braisé ou poulet cuit à l’étouffée, communément appelée « kedjénou », de la pintade en sauce, du riz, des frites ou des pâtes. Si vous optez pour le poulet, au lieu du poulet entier vous pouvez choisir un demi-poulet.

La diversité de la cuisine ivoirienne tient en la multiplicité de ses groupes ethniques qui détiennent des spécialités culinaires, qui leur sont propres.

AVANT VOTRE DÉPART

1. Les nationaux des pays ci-après détenteurs de passeport ordinaire ou officiel ne sont pas soumis à l’obligation de visa pour entrer sur le territoire ivoirien :

Pays de la CEDEAO : Benin, Burkina-Faso, Cap-Vert, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Léone, Togo.

Autres pays : Centrafrique, République du Congo (Brazzaville), Maroc, Mauritanie, Iles Seychelles, Singapour, Tchad, Tunisie, Philippines

2. Les nationaux des pays ci-après, détenteur de passeport diplomatiques, de service ou officiel ne sont pas soumis à l’obligation de visa :

Afrique du Sud, Autriche, Brésil, Gabon, Israël, Iran, Ouganda.

3. Les nationaux des pays ci-après détenteurs de passeport ordinaire ou officiel sont soumis à l’obligation de visa délivré, par les Représentants Diplomatiques et Consulaires de la Côte d’Ivoire à l’étranger, sans consultation préalable du Ministre chargé de la Sécurité.

Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, est reconnue à travers l’Afrique de l’Ouest et même le monde pour la gaieté de ses habitants, ses restaurants typiques (maquis), ses soirées, ses concerts et son ambiance  »by night »  des plus originales.

Abidjan comptent de nombreuses discothèques, bars, lounges, boudoir,s cafés, restaurants, pianos-bars, caves, rues animées dont la plus célèbre est la fameuse Rue Princesse située à Yopougon.

A Abidjan, le loisir a plusieurs adresses. Le Kirikou, Le Best Of, Le St Germain, Le Life Star, au Zouglou (à yopougon), Jungle Bar, Z3, Sweety, Le Quartz, Café-Cacao, Le Tunnel, La Mostra (le piano bar du Café de Rome), Vuvuzela, New Ice, Bluetooth, Vodka Bar (du côté de zone 4), etc. On s’essoufflerait à vouloir énumérer, ces espaces de loisirs qui saturent Abidjan et vous distillent de la variété musicale de la Salsa à la Rumba en passant par le R’N’B et le Zouglou made in Côte d’Ivoire.

De nombreux orchestres prestent en semaine en live à Abidjan avec au menu des artistes de renom ou des petits groupes qui interprètent sans sourcilier de grands classiques de la musique africaine voir européenne.
Dans presque chaque quartier d’Abidjan, il existe une ambiance nocturne particulière faite de maquis, de night club, de restaurants et de pubs.

En Côte d’Ivoire, on rit de tout. C’est tout naturellement que l’humour s’invite aussi aux soirées arrosées. Au moins une fois en semaine, quelque part dans Abidjan, un humoriste fait tordre de rire des noceurs. Fous rire, verres levés, cigarette ou cigares en main, pas de danses d’amateurs ou danseurs inconditionnels… « Abidjan est doux » peut-on lire sur les réseaux sociaux où des groupes d’amis vantent leur prouesse de fêtards et se donnent rendez-vous à des endroits précis pour faire le « show ». . Il y va des inspirations de chacun.

Jimmy Danger, Mana Kampess, Digbeu Cravate, Gohou Michel, Agalawal, Chuken Pat, DJ Ramatoulaye, Abass, Joël et le Magnifique, sont des noms célèbres dans l’univers de l’humour à la sauce ivoirienne. Ils se partagent les scènes tous les week-ends et dans tous les coins chauds de la capitale.
AirDuctors.net