Ghislain Lagarde, pourriez-vous vous présenter en quelques mots?


Je suis Mr Lagarde Ghislain, Chef de Département Poste Digitale de la Poste de Côte d’Ivoire.

Le numérique devient incontournable dans tous les secteurs d’activités, et les entreprises africaines essaient de s’adapter au mieux à ces changements. Selon vous, quels enjeux représente la transformation digitale pour les entreprises?


Le numérique est d’abord un outil de travail. À comparer au physique, il est plus efficace, dynamique et évolutif. Chaque entreprise doit se servir des avantages que fournit le numérique pour être plus compétitive et dans l’air du temps. Les choses changent vite : une entreprise qui ne s’inscrit pas dans ce domaine peut se voir vite dépasser. Toutes les entreprises doivent donc s’y mettre.

La Poste de Côte d’Ivoire a récemment repensé ses services, dans une démarche d’innovation et d’inclusion numérique. Que représente exactement le pôle digital de La Poste de CI?


Le pôle digital représente le troisième pilier de la nouvelle Poste. Les deux autres étant la Poste Physique et la Poste Finance. Notre structure est en train de rattraper son retard sur le digital en donnant accès à ses produits et services via ce canal : nous prévoyons de devenir un acteur majeur dans ce domaine d’ici 2020 .

Quel est l’enjeu du capital humain dans la transformation digitale des entreprises ?


Une entreprise qui s’inscrit dans le digital a besoin de ressources humaines ayant des compétences dans ce domaine. C’est notre cas puisque nous disposons d’une direction nommée Business Unit Poste Numérique: celle-ci est chargée de numériser la Poste. De manière simple, il s’agit de mettre à la disposition de la Poste toutes les applications (logiciels, sites…) optimisant son exploitation et de développer des produits digitaux (sites de e-commerce, applications de géolocalisation…).

Vous interviendrez, dans le cadre du Africa Web Festival 2017, sur la thématique du e-commerce : quelles sont, selon vous, les perspectives du e-commerce en Afrique ?


Ne représente-t-il pas une menace pour le commerce traditionnel ? L’accès à internet est de plus en plus facile en Afrique et le sera d’avantage avec le déploiement de Be-Bound sur le continent. Il va s’en dire que les habitudes de consommation vont aussi changer : le e-commerce est la conséquence logique d’une bonne couverture internet. Aussi, avec sa forte croissance économique et démographique prédit par les experts, l’Afrique sera un continent majeur dans ce domaine. Le développement du e-commerce ne met pas fin au commerce traditionnel mais le réduit en terme de potentialité de chiffre d’affaires et de visibilité. J’invite donc tous les commerçants traditionnels à s’inscrire dans ce domaine afin de s’assurer d’une bonne croissance de leur activité.

Pour conclure, que voudriez-vous que les participants retiennent de votre passage à Africa Web Festival 2017 ?


Je veux qu’ils retiennent que la révolution digitale est en marche et que la Poste de Côte d’Ivoire en fait partie!

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Name *
    Email *
    Website