photo_1313667334399-1-0

L’une des raisons pour laquelle l’équipe d’Africa Web Festival, dirigée par sa fondatrice Mariam SY Dawara, a orienté le thème de l’édition 2016  sur Agriculture, Éducation et surtout sur la Santé, c’est bien parce que 90% des enfants vivant avec le sida sont africains. Ce chiffre a été estimé par Michel Sidibé, directeur de l’Onusida. Selon Michel Sidibé et relaté par Jeune Afrique, « L’Afrique abrite la quasi-totalité des enfants malades du sida dans le monde », a-t-il déploré le mardi 10 mai dernier à Abidjan en plaidant pour un accès universel aux traitements antirétroviraux pour les enfants. Il indique également que cette situation est une question de justice sociale et d’inégalité profonde.

Selon le directeur, « 50% de ces enfants qui naissent avec le sida meurent avant leur cinquième anniversaire » parce qu’ils n’ont « pas la chance d’avoir accès aux services qui sont mis à la disposition des autres enfants dans le reste du monde », a dénoncé le directeur exécutif de l’Onusida. « Que l’accès universel au traitement pour les enfants devienne une réalité », a-t-il martelé. En phase avec les enjeux mondiaux, les thématiques phares de cette nouvelle édition de 2016, AWF s’est ainsi lancé dans des recherches avec le numérique et trouver comment l’exploiter pour faire écran a cette avancée du Sida.  En plus de cette triste réalité ce sont cinq millions de personnes n’ont pas accès au traitement en Afrique centrale et de l’ouest.

L’équipe d’Africa Web Festival dans sa vision de contribuer à la disparition du sida par une meilleur utilisation et innovation du numérique sur la question reste au côté des actions allant dans cette lutte. Selon Dominique Ouattara, la première dame de Côte d’Ivoire, ambassadrice de l’Onusida pour l’élimination de la transmission mère-enfant la question de l’éradication du VIH/Sida pédiatrique revêt un « caractère important et urgent ».

En Côte d’Ivoire, « seulement 18% des enfants de moins de cinq ans vivant avec le VIH/Sida sont sous traitement antirétroviral », a rappelé Terence McCulley, ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire et dont le pays a investi « plus de 550 milliards de FCFA (839 millions d’euros) pour soutenir les actions du gouvernement ivoirien contre la pandémie ». L’édition d’Africa Web Festival est un grand enjeu pour proposer des solutions qui seront trouver a parti du numérique.

Avec plus de 6000 participants à chaque édition, AWF est aujourd’hui le plus important événement de promotion et d’émulation des TIC en Afrique Francophone. Porté par un public jeune et connecté, AWF est un rendez-vous réunissant un riche écosystème d’organisations des secteurs privé et public, d’intervenants de renommée internationale, et de partenaires institutionnels au niveau local et international. La question du sida trouvera une résolution au terme de l’édition 2016 prévue les 29, 30 NOVEMBRE et 1er DÉCEMBRE 2016 à Abidjan, Capital du numérique en  Afrique